Reportages

M, comme on aime…

maison-restaurant-le-m-brest.jpg
C’est le seul restaurant étoilé de Brest. Le M, c’est aussi et surtout une maison, une histoire, deux passionnés et une cuisine bretonne bien joyeuse et colorée.

On dit souvent qu’après la bretagne c’est New-York.
Se rendre et s’attabler au M à Brest, c’est plutôt comme un avant goût des Antilles, là-bas, un peu plus loin vers le sud-ouest. Car la cuisine de Philippe Le Bigot vous réveille, elle vous donne des couleurs, de la bonne humeur. Une cuisine jouant allègrement sur les sucrés-salés, sur les pointes d’acidité, les épices et l’exotisme. Comme ce homard vinaigrette de mangue, ce pigeon du Méné Bré aux épices et grué de cacao, ce dessert mandarine, ce tartare mangue crevettes menthe… Encore récemment à la carte, ce dos de cabillaud, persillade de gingembre, sauce à la mangue en est l’illustration parfaite. Une cuisine pétillante, comme un sourire. Celui de Philippe Le Bigot, cuisinier voyageur. Un breton ce Philippe, parti se confronter à la cuisine londonienne avant de revenir à Boulogne d’abord, puis en Bretagne, au Ratelier et au Spa de Carnac. Puis il est reparti, plus loin, vers les Antilles cette fois. «J’ai oeuvré d’abord en tant que chef à Saint-Martin dans une grande structure avant de rejoindre un hôtel restaurant sur Saint-Barth.» Le temps de s’imprégner et c’est le retour en Bretagne pour chercher une affaire avec son ami Bruno Diabaoui, brestois ancien propriétaire du bistrot lyonnais, Le Petit Bouchon et de deux restaurants italiens.
Et c’est ensemble qu’ils reprennent Le M en 2008 et obtiennent une première étoile au guide Michelin en 2013.