Actualité

28/05/2014

Du de salle sur Butte

Tous les week-end, ces deux là se retrouvent, avant de se quitter pour la semaine. N’allez pas chercher autre chose qu’une belle histoire… professionnelle ! Et c’est dans le nord Finistère que cela se passe, dans les Abers et plus précisément dans la salle du restaurant La Butte récent membre de Tables & Saveurs de Bretagne. Céline Mane et David Delmas, respectivement assistante Maître d’Hôtel et Maître d’Hôtel donnent un coup de jeune au service de ce restaurant nouvellement étoilé. «Nous sommes arrivés il y a deux ans, à quelques mois d’intervalle, afin de redonner une dynamique à la salle,» souhaitée par Solène et Nicolas Conraux les propriétaires. «Nous travaillons chacun notre tour la semaine et nous nous retrouvons pour oeuvrer ensemble les week-end lorsque les services sont plus importants.»

Un chariot de fromages celtiques !

«A quoi ressemble notre travail ? C’est très collectif en fait, nous échangeons beaucoup, nous goûtons tous les plats, les vins…» explique le belge David Delmas, trois fois finaliste de la Coupe Georges Baptiste et troisième au Trophée Paul Haeberlin. «C’est très familial comme ambiance, nous avons beaucoup de liens entre les différents services, la réception, la cuisine, la salle,» renchérit Céline. Du coup, les initiatives s’enchainent, à la plus grande joie des clients qui voient réapparaître des habitudes que l’on croyait disparues, un coup de jeune en plus ! «Nous avons remis au goût du jour le chariot à thés de saison, et récemment le chariot à fromages, avec uniquement des fromages celtiques, explique David, conforté par Céline. Pour ce faire, nous avons travaillé avec la fromagerie Kerouzine de Vannes. Nicolas nous a donné l’esprit, et ensuite nous avons eu carte blanche.» Un dernier chariot de découpe est à l’étude «pour remettre en avant le travail de salle. Découpe de côte de veau fermière, sole à fileter etc.» Le travail de salle passe par la technique évidemment, mais aussi par le relationnel entretenu avec les clients. «Nous nous adaptons, si les gens veulent discuter, notamment les demi pensionnaires.»

Ce relationnel clients, Céline reconnait l’avoir vraiment développé ici, à La Butte. «Je suis moins timide, je vais davantage vers les gens. Solène et Nicolas m’ont vraiment fait partager cela.» David se sent lui aussi en osmose avec cette maison. «Nous nous entendons tous bien avec des patrons qui nous font confiance… J’aime cette confiance et du coup cette indépendance que nous avons ici.» Inutile de préciser que cette ambiance se ressent profondément chez les clients, sereins, ravis, comblés…